RDC : tout savoir sur les causes exactes de l’arrestation du lieutenant général Philémon Yav Irung

0
86

Commandant de la 3ème zone de défense et des opérations militaires au Nord-Kivu, le lieutenant général Philémon Yav a été arrêté et transféré, depuis ce lundi 19 septembre 2022, à la prison centrale de Makala.

Officiellement, ce haut gradé des FARDC est accusé de haute trahison et intelligence avec une puissance étrangère.

Mais selon des sources sécuritaires, Philémon Yav serait considéré comme le Pablo Escobar de la RDC. Autrement, c’est une personnalité clé de l’armée congolaise, car il maîtrise tous les rouages du dispositif sécuritaire de la RDC, c’est-à-dire tout l’Est en commençant par le Nord-Katanga, le Sud et le Nord-Kivu jusqu’en Ituri, Philémon Yav (Tigre Katangais), maîtrise la jungle congolaise.

Il entretient des relations obscures avec James Kabarebe, conseiller spécial en matière de sécurité de Paul Kagame, en voulant faciliter la chute de la ville de Goma aux mains des rebelles du M23, soutenus par Kigali.

Enfin, il est soupçonné comme commanditaire numéro un de la mort du général Ghislain Tshinkobo Mulumba, commandant de la 34e région militaire empoisonné le 16 août 2022, ce dernier qui bloquait toujours tous les plans maffieux du lieutenant général Philémon Yav Irung.

Il sied de signaler que Philémon Yav été nommé par le chef de l’État, commandant des opérations contre le M23 depuis le 12 juillet dernier, au détriment du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant général Ndima Kongba Constant.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici