Nord-Kivu : le gouverneur militaire calme les esprits à Rutshuru

0
97

« L’armée congolaise est à pied d’œuvre pour cette cause. Bunagana sera récupéré. Au même moment, les autorités nationales à Kinshasa intensifient l’approche diplomatique pour que ces ennemis de la paix quittent le Nord-Kivu. 
J’ai eu à réunir les groupes de pression de la province, la société civile, pour leur rassurer que les choses vont aller dans le sens de mettre en déroute les forces négatives. J’en appelle à l’apaisement. Une telle marche risque de faciliter une infiltration de l’ennemi vers Goma
« , voilà ce qui constitue le gros du message du gouverneur militaire Ndima Kongba Constant à la population du territoire de Rutshuru.

En séjour dans ce territoire depuis le samedi dernier, le Lieutenant général est allé apaiser cette population qui, projetait une marche dès ce lundi 22 août, en quittant Rutshuru jusqu’à à Goma, sur une distance de plus ou moins 70 Kms, avec pour objectif: « dire non à l’occupation de la cité  de Bunagana, un poste frontalier stratégique qui semble avoir été céder aux rebelles du M23 appuyés par le Rwanda« , s’indigne la société civile de Rutshuru.

La visite du gouverneur militaire… une assurance déjà pour la société civile de Rutshuru, mais à prendre avec beaucoup de réserves.

« Nous voulons voir le gouvernement congolais passer aux actions concrètes. Nous voulons que nos déplacés regagnent leurs milieux respectifs et reprendre la agriculture. Ils passent des moments très difficiles et sans assistance que ce soit« , s’explique son président.

Amiral Senghor et Fiston Issemwami

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici