Danny Breezy, le gomatracien qui rêve du BET Awards

0
101

De Goma aux États-Unis, Danny Breezy, le jeune chanteur congolo-americain a fait du chemin. De passage à Goma, Daniel TSHOMBA de son vrai nom, l’artiste a profité pour se présenter dans son terroir et ainsi nous faire part de l’un de ses grands objectifs, être nominé aux BET Awards.

Vainqueur du prix du modèl music festival 2020 et le Cleveland Youth festival 2021 en tant que meilleur artiste hip-hop, le rêve ne semble pas impossible pour l’artiste car il clame:  » C’est l’un de mes objectifs pour aider à la musique de Goma d’avoir beaucoup de visibilité. Imaginez un chanteur venu de Goma être nominé aux Awards du BET. Les nigérians le font, c’est pas impossible. « 

En visite familiale au pied du volcan Nyiragongo, à Goma, sa ville, Danny Breezy profite aussi de l’occasion pour s’imprégner de la réalité de Goma pour aller peindre le tableau sombre que les gens se font de Goma en Amérique.  » Ce passage ici m’aide aussi à découvrir que Goma n’est pas seulement une ville à des guerres, il y a aussi cette joie de vivre que je suis entrain de vivre auprès des gens d’ici. Aux États-Unis si vous tapez Goma sur un moteur de recherche c’est toujours une représentation de la guerre. Dès mon retour, auprès de mes proches, cette conception doit changer. »

Né le 25 juillet 1998 à Goma mais vivant aux États-Unis depuis 2015, l’artiste a sorti certains singles dont NO TIME TO WOST, HEART BREAK, TROPIC GIRL et bien d’autres. Sans des vraies traces de la culture gomatracienne dans sa musique, le rappeur ne cesse pourtant d’afficher ses origines. À son crédit il faut mettre la marque « DEGO » qu’il ne cesse de vendre pour la bonne visibilité de sa ville. D’ailleurs une marque validé par de très grand dont INNOS’B.

Jacques KYANGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici