RDC: à Goma, deux jeunes inventent quatre nouvelles disciplines sportives

0
122

L’ingéniosité des jeunes de Goma correspond fidèlement au statut de « ville dynamique » dont jouit la ville volcanique. Alors qu’emergent plusieurs innovations dans le cadre de la technologie et autres domaines corollaires au progrès technologique, deux jeunes de Goma se sont lancés dans une invention dans le domaine sportif.

Par leurs génies, quatre nouvelles disciplines sportives sont annoncées dans la ville de Goma. Dominique Mbafumoja et Seth Mwambikwa, deux jeunes Gomatraciens viennent de créer et poser les jalons de Nguvu-Ball, Mamoush-Ball, Kaku et Yakk.

C’est au cours d’un point de presse tenu le samedi 13 Août 2022 au siège de l’UNPC-N-K, que ces jeunes créateurs de ces jeux ont annoncé officiellement leurs inventions. Il s’agit entre-autres pour Nguvu-Ball « d’un jeu éminemment physique qui se joue sur un terrain de 28 mètres sur 15, dans lequel les joueurs se font des passes avec les mains et essayent de marquer dans des buts en forme de sceau » ont éclairé les géniteurs.

Par ailleurs, pour Mamoush-Ball, la différence est certes moins importante, mais la particularité est bien claire. « Pour ce qui est de Mamoush-Ball, on joue aussi avec les mains, mais on marque dans un petit poteau attaché sur une bonne surface et chaque équipe est composée de dix joueurs, soit cinq sur le terrain et cinq autres comme remplaçants. »

Quant à Kaku, la différence avec les deux premiers jeu est radical puisque « lui se joue » sur une table qui a huit trous dont quatre de part et d’autres, lesquels font office de poteaux. Mais pour le nom, « Kaku » c’est justement le son que donne la boule quand elle tombe sur le jeu qui est en bois. Pour jouer, les joueurs se mettent à trois mètres de l’aire de jeu ». Presque même dispositif également pour Yakk, mais la différence est que « celui-ci se joue sur une table en forme rectangulaire et qui dispose de six trous. Les joueurs ne se mettent plus à trois mètres comme au précédent jeu, mais de part et d’autres du dispositif » a-t-on retenu des explications des créateurs des quatre jeux.

L’objectif étant de « créer des jeux made in DRC qui pourront permettre aux gens d’autres pays de jouer aux jeux congolais. »

Dominique Mbavumoja et Seth Mwambikwa invitent tout le monde à s’approprier ces oeuvres locales grâce auxquelles la ville de Goma pourrait influencer le monde entier. Pour matérialiser ce vaste projet, devant le chef de division provinciale de la jeunesse, Guy Kibira, qui s’est dit être l’homme le plus heureux du monde, celui des sports et Loisirs qui a aussi témoigné l’accompagnement du gouvernement provincial, ces deux jeunes ont lancé un appel aux décideurs et personnes de bonne volonté de venir en aide à ces conceptions 10% Gomatraciennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici