Goma/Culture: Waumba festival, la fin a réellement justifié les moyens

0
261

La ville de Goma a vibré ce dimanche 26 Juin 2022 au rythme de la troisième édition du festival Waumba « Créateur en français, » mise sur pied par l’organisation HORTENSIA.

Vivante et en ébullition, la salle Full Gospel a abrité les spectacles prévus pour cette dernière journée de ce long périple « technoartistique » dont les jalons ont été posés depuis le 1er Juin dans la salle de UNFPA toujours à Goma.

Ainsi, après trois journées pleines d’activités (le concours Waumba Wazo réservé à la dissertation entre élèves de 10 écoles au premier jour, une conférence-débat autour de l’apport de la femme dans la dynamique de l’émergence, dans le processus de renaître ensemble tenue le 18 Juin ainsi que l’atelier d’échanges « Wazo Teknologia » ayant réuni les jeunes sur l’innovation dans le processus du développement le 23 Juin), ce dimanche, en tombée de rideau, il ne s’agissait pas que d’une simple activité, mais de tout un festival d’expositions artistiques.

À tour de rôle: slameurs, dramaturges, rappeurs et autres artistes se sont succédés pour offrir au public un spectacle sans précédent. Oui, il fallait être là pour s’en mettre plein les yeux mais aussi plein les ventres étant donné qu’en dehors de la salle, il y avait bien une exposition alimentaire.

L’accent était toutefois mis sur deux alléchantes scènes de la pièce « mythologie » centrée sur la cohabitation religieuse dans un monde à multiples sectes.

Cet espace de promotion, d’exposition et de production aux jeunes artistes innovants du Kivu placé sous le thème « Emergence : renaître ensemble » en rapport avec la dernière éruption volcanique a donc réunit tous les ingrédients nécessaires pour faire un festival riche en couleurs et en enseignements.

Gaethan KOMBI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici