Rwanda-RDC: échanges de tirs mortels à un poste-frontière, voici la réaction « surprenante » du Rwanda

0
356

Un échange de tirs entre un militaire congolais et des gardes-frontières rwandais a accouché des dégâts, à la petite barrière le vendredi 17 juin dans l’avant-midi. C’est un poste-frontière entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda.

Des sources sur place ont confirmé que des cas de décès (tueries), des dégâts humains et matériels sont enregistrés réciproquement. Si on parle d’un mort (1 militaire) côté congolais, des informations recoupées parlent par contre des deux (ou plus) décès de l’autre côté de la frontière et des blessés.

Des morts?, KIGALI n’en sait rien

Dans la foulée de cet incident, le Rwanda par le truchement de son ministre des affaires étrangères a certes reconnu l’échange de tirs, mais sans reconnaître que le pays a perdu même un seul de ses éléments.

« … il y a eu deux policiers rwandais blessés » a simplement fait savoir-faire Vincent BIRUTA au cours d’un entretien avec nos confrères de France 24.

Poste frontalier de Rubavu/Rwanda – Goma/République Démocratique du Congo, ph. Droits tiers

Notons que la dépouille du militaire congolais abattu, a été portée en triomphe par la population lors de son rapatriement en ville de Goma dans l’après-midi. Un dernier épisode d’une journée trop agitée, caractérisée par la perturbation des activités.

Depuis plusieurs semaines, le Rwanda et la RDC vivent à couteaux tirés ou presque, surtout sur le plan diplomatique. La pomme de discorde n’est autre que la confirmation par KINSHASA, du soutien du pays de Paul KAGAME au Mouvement rebelle du 23 Mars qui refait surface dans la partie orientale de la nation chère à Félix TSHISEKEDI, près de dix ans après sa défaite.

Richard MUHIMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici