Tension RDC-Rwanda: Cet élément des FARDC accompagné en héros

0
370

Ce lundi 27 juin 2022, le corps du Sergent Mokili a été exposé dans l’avant midi au Stade Afia de Goma, devant le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le commandant de la 34e région militaire, les commandants de toutes les unités, où ses compagnons d’armes et ses admirateurs se sont recueillis

Déjà au petit matin, les éléments des forces armées de la République Démocratique du Congo ainsi que ceux de la police nationale congolaise ont été présent à la parade organisée ce lundi au stade “Afia” à Goma en mémoire de l’élément mort en exercice.

Accueillis en fanfare le corps de cet élément des FARDC a été exposé devant les autorités provinciales avant de l’amener à sa dernière demeure.

In mémorium

Pour certains de ses compagnons interrogés sur place, le sergent KINGOMBE, “bébé” de sobriquet était proche de ses amis, écoutait les réproches de ses supérieurs et était toujours prêt à exécuter tous ce que lui recommandait sa hiérarchie. Paix à son âme a-t-il conclu.

Le chagrin de toute une communauté

Présent à cette cérémonie d’au revoir, les membres de la famille de l’illustre disparu ont, avec les visages de tristesse, manqué des mots lors des oraisons funèbres.

Famille du défunt militaire

Une prédication de consolation

«Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis, et que tu verras des chevaux et des chars, et un peuple plus nombreux que toi, tu ne les craindras point; car l’Éternel, ton Dieu, qui ta fait monter du pays dÉgypte, est avec toi. A lapproche du combat, le sacrificateur savancera et parlera au peuple. Que votre coeur ne se trouble point; soyez sans crainte, ne vous effrayez pas, ne vous épouvantez pas devant eux(…)»

« Tous les militaires qui portent notre tenue, qui ne se sont pas prêt à défendre la patrie, leurs places ne sont pas ici« , a précisé l’aumônier de la cérémonie dans son homélie, tirée dans Deutéronome 20:1-4

Né le 07 septembre 1985 à Bukavu, ce militaire qui a été abattu par l’armée rwandaise dans la zone neutre, près de la petite barrière de Goma, après avoir tiré sur les éléments de la police rwandaise, a eu les hommages dignes d’un héro, mort pour l’intérêt supérieur de la nation.

Agresseur pour les rwandais, héro pour les congolais, le Sergent Mokili Kingombe reste un soldat modèle pour ses compagnons d’armes et ses compatriotes.

Les autorités provinciales ont promis un soutien à la veuve et aux orphelins laissés par ce militaire.

Josué Bulonfu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici