Sud-Kivu/Exploitation minière : pour Didier Okito, le sabotage est l’œuvre du congolais lui-même.

0
227

De passage à Goma pour Kinshasa ce dimanche 19 septembre 2021, le député national Didier Okito s’est confié à déplore la situation qu’il a trouvé dans la zone minière de Mwenga en province du Sud-Kivu.

Ayant été informée de l’exploitation illégale des minerais au Sud-Kivu par des sociétés étrangères, l’Assemblée Nationale de la RDC y a dépêché une mission composée des députés du Sud-Kivu pour enquêter sur ce dossier.

« C’est déplorable ce que nous avons constaté sur terrain. Il est inadmissible […] nulle part un tel sabotage peut se faire dans le monde. Effectivement, nous avons trouvé beaucoup d’irrégularités et je ne serais pas en mesure de vous les détailler avant que le rapport ne soit déposé à qui de droit, c’est-à-dire au bureau de l’Assemblée Nationale qui, nous a confié l’ordre de mission »; a lancé le député national Didier Okito Lutundula au retour d’une mission dans la zone minière de Mwenga, en province du Sud-Kivu.

« L’ennemi de la République Démocratique du Congo c’est le congolais d’abord. L’ennemi principal de la province du Sud-Kivu c’est la population du Sud-Kivu. Le mal se trouve dans le Sud-Kivu. » regrette-t-il avant de continuer: « Il ne faut pas seulement jetter de l’opprobre sur les sociétés étrangères ou aux chinois car, ils ne viennent pas d’eux-mêmes chez eux pour venir travailler chez nous

Cet élu du peuple et sa délégation promettent de faire un rapport ouvert et non complaisant, ils aspirent à un rapport fondé sur des principes et objectifs afin d’y faire des recommandations. Étant aussi confiants, ils précisent que la décision finale viendra du gouvernement.

Les sociétés étrangères exploitant les minerais en RDC sont accusées par différentes organisations des droits humains, pour le traitement inhumain réservé aux employeurs.

Amiral Senghor

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici