Championnats du monde de slam-poésie – Jenny Paria : « J’ai un talent fou…la victoire est certaine  » pour la RDC

0
766

L’artiste rappeur et slameur, Jenny Paria, originaire de la ville de Goma est en Belgique pour représenter la RDC à la Coupe du monde du slam poésie qui se tiendra du 26 au 29 Septembre. Son talent lui a permis de conquérir ce statut après avoir gagné la palme au niveau local et national. Ambitieux, il rêve maintenant le sacre mondial.

Nzengo Grace Isaac de son vrai nom est membre du collectif Goma Slam Session. Depuis 2 ou 3 ans, il s’est déjà imposé comme l’une des figures de proue de l’art de la parole en ville touristique. Ses textes portent souvent des messages de révolution, de justice, la liberté d’expression, la revendication de la paix et parfois l’amour. Représenté la RDC à Bruxelles pour Jenny est une « fierté » mais aussi « un poids » d’être la voix « d’un si grand pays« .

L’interprète de « Seul » n’est pas en Belgique pour le tourisme. Il veut profiter de cette occasion pour non seulement apprendre et pourquoi pas ramener la coupe à la maison. « Mes ambitions, déjà l’objectif principal est de faire notre possible que la RDC soit toujours représentée, la deuxième est celle de créer beaucoup de connexions avec différents slammeurs venant de partout, la troisième est celle de ramener la victoire à la maison», a-t-il souligné dans une interview exclusive accordée à votre rédaction depuis la Belgique.

Des éliminatoires jusqu’à l’obtention du Visa et autres documents administratifs, le chemin a été trébuchant. «Le talent impose un sacrifice, la détermination m’a personnellement amené à rester à Kigali loin de ma famille pendant 2 semaines», a révélé l’artiste qui a été soutenu par différentes organisations pour sa mobilité et son séjour durant cette rencontre internationale des arts de la parole. Au-delà du concours de slam, Jenny Paria pourra participer aux ateliers et masterclass organisés lors de cet événement.

« Le meilleur rappeur de Goma« , comme il aime bien s’appeler se voit plutôt rassurer malgré les difficultés rencontrées durant son trajet. « J’ai un talent fou, je suis dans toutes les prières, donc la victoire est certaine« , a-t-il déclaré avant de continuer : « Ce pays est grand et beau, rendons lui ses mérites. Surtout votons ensemble pour notre petit Jenny Paria« .

Pendant cette semaine européenne du multilinguisme du 26 septembre, des slameurs venus du monde entier vont se produire sur différentes scènes de la capitale belge.

Les champions nationaux en compétition vont interpréter leurs textes poétiques devant un public et un jury pendant deux soirées successives, les 27 et 28 septembre, au cinéma Kinepolis à Laeken. La grande finale aura lieu le 29 septembre au soir dans ce même lieu.

Le vainqueur des championnats du monde de slam de poésie recevra une généreuse somme d’argent et participera à une tournée mondiale. Les artistes aborderont entre autres les thèmes de la décolonisation, de la diversité des genres ou encore de la liberté d’expression, nous renseigne nos confrères de dhnet.be .

David Kasi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici