RDC : l’entrée de l’armée Burundaise… déception totale de la population?

0
111

C’est depuis ce lundi 15 Août 2022, que l’armée Burundaise a fait son entrée officielle en RDC, plus précisément dans la zone de responsabilité du secteur opérationnel Sukola 2 en province du Sud-Kivu.

Venus dans le cadre de la mutualisation des forces prônée par les chefs d’Etats de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC), ces soldats burundais sont cantonné au centre d’instruction de luberizi, avec pour mission de « traquer tous les groupes armées étrangers et locaux afin de restaurer la paix » comme le veut le Chef de l’État de la RDC Félix TSHISEKEDI.

Pendant ce temps, dans l’opinion publique, à Goma par exemple, c’est la désapprobation totale.
« Nous regrettons de la politique actuelle de Kinshasa. Nous chassons la Monusco, puis nos autorités font venir encore des armées étrangères pour faire quoi? Pourquoi notre gouvernement ne veut pas comprendre la colère de la population? Ça c’est une erreur de nouveau. On doit faire confiance aux FARDC en les mettant dans des bonnes conditions pour sécuriser l’intégrité nationale« , s’exprime un activiste membre des mouvements citoyens.

En ce sens, il sied de signaler que la population reste sceptique à la présence des armées étrangères sur le sol congolais, en attribuant un échec total à la mission onusienne dans la restauration de la paix après plus de deux décennies, vu son arsenal, mais aussi le fait que ces mêmes armées soutiennent des groupes armés en RDC.

Amiral Senghor et Fiston Issemwami

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici