RDC : Kasindi fermé…l’économie du Nord-Kivu à genoux

0
231

A partir de ce mardi 12 juillet 2022, plus question de faire transiter les marchandises par le poste frontalier de Kasindi via Beni-Butembo jusqu’à Goma. Cette décision a été prise par les opérateurs économiques du Nord-Kivu à travers leur structure de la FEC/Nord-Kivu, une façon de manifester leur ras-le-bol aux multiples cas d’insécurité des rebelles ADF sur cet axe routier de Kasindi-Beni-Butembo.

Des véhicules et marchandises sont incendiés dans la cité de Bulongo, pourtant sous contrôle et administration des FARDC, une situation qui écoeure les opérateurs économiques du Nord-Kivu, entre autres la FEC Nord-Kivu, Butembo, Kasindi et l’association congolaise de commissionnaires agréés en douane. Cette dernière qui d’ailleurs a proposé trois pistes des solutions pour sortir la province du Nord-Kivu, de cette stratégie d’asphyxie économique que ne cesse de mettre en place l’ennemi:

« 1) Nous demandons au gouvernement de nous approcher, d’approcher la FEC et l’ACCAD pour que l’on puisse se parler, voir ce qu’il faut faire pour sécuriser les marchandises que ça soit à Kasindi ou à Ishasha.
2) Nous demandons vraiment sans condition que le commandant de cette cité de Kasindi ainsi que tout son staff de sécurité soit relevé pour espérer soulager la population et les opérateurs économiques.
3) Nous demandons que les autorités puissent mettre en place des escortes pour sécuriser les véhicules et leurs marchandises comme il en est le cas sur l’axe Beni-Bunia, Ishasha-Kiwanja et Kiwanja-Kanyabayonga« , propose Tsongo Matata Deliance, président de l’association congolaise des déclarants agréés en douane au Nord-Kivu.

Troisième poste frontalier de la RDC dans la maximisation des recettes, après Matadi et Kasumbalesa, la province ne reste qu’avec deux postes frontaliers avec des pays étrangers c’est-à-dire pour le commerce extérieur (Ishasha et la grande barrière de Goma). C’est un véritable coup dure pour l’économie de la province du Nord-Kivu après que le poste frontalier de Bunagana soit sous occupation des rebelles du M23 depuis bientôt un mois déjà.

Amiral Senghor et Fiston Issemwami

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici