Culture: coup de projecteur sur « Mythologie, » une pièce de haut vol

0
71

Dimanche 26 juin 2022, lors de la clôture du festival Waumba à Goma, a eu lieu la première représentation de la pièce de théâtre « Mythologie. »

Ayant l’idée de réduire l’extrémisme violent religieux, et de vendre positivement l’image de la religion, la pièce dont il est question, est d’une grande force métaphorique. Pas comme une obligation pour tous, mais un moyen de faire son expérience avec le sacré et qui demande de la tolérance envers tous ceux qui ne partagent pas vos convictions religieuses.

« Mythologie, » est un questionnement pour l’africain qui importe tout, même la religion. Pourtant, celle-ci est un élément culturel important que jadis les anciens appelaient « traditions. »

Actuellement, la mère du christianisme, l’Eglise Catholique par exemple, est dans un processus d’inculturation, çà et là, partout dans le monde. Ce processus consiste à puiser dans nos traditions des rituels que celle-ci va incorporer dans ses dogmes et proclamer saints.


Ce qui veut dire que la voie n’est pas unidirectionnelle, encore moins uniforme ou toute tracée par des individus.

Œuvre forte d’une hauteur prometteuse, « Mythologie » est une pièce d’une vive – et, sans doute, permanente – actualité où la question d’innovation est possible dans ce domaine. D’où le concept « traditions » qui fait sous-entendre des pratiques qui changent avec le temps, le lieu et la personne ou sa communauté.

« Mythologie » faisant référence aux mythes, ceux-ci renvoyant à l’imaginaire, les acteurs sur scène, s’identifient à une sphère de l’univers diégétique qui les arrange.
Survolant des opinions et des questions où l’impossible dans nos têtes est vrai, Dieu et Satan se retrouvent et discutent, cette pièce est une représentation de deux sphères de la conscience universelle, collective et individuelle.

Des personnages, comme Mahomet, Jésus et Kimpa Vita, n’ayant pas connu le même temps, lieu et communauté est une fantaisie qui questionne notre orientation culturelle sans oublier que l’Amour est un, et c’est l’incarnation de Dieu lui-même.

Une pièce dont on ressort agréablement interrogé, la pièce « mythologie » a questionné les festivaliers plus que les n’affirmé à travers un jeu d’acteurs amusant et captivant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici